«

»

Avr 12

Imprimer ce Article

Technologies de l’information : de la convergence à la confusion





article issus de la syndication de flux à partir du site les infos-stratèges.


Technologies de l’information : de la convergence à la confusion

Ces derniers mois ont fait apparaître avec force une nouvelle tendance autour d’un axe lancé depuis quelques décennies : la convergence des techniques autour d’une seule, l’informatique, associée de très près aux réseaux de télécommunications depuis les années 1980 (notamment Télétel en France, réseau qui devrait d’ailleurs n’être fermé qu’en cette année 2012).

Cette tendance forte est celle d’une confusion — au sens propre de "se confondre" et au sens figuré de "ne plus s’y retrouver" — des canaux de connumication.

Il y a encore peu — voici seulement quelques années — on distinguait encore clairement :

  • Le téléphone, devenu mobile ;
  • Internet ;
  • L’audiovisuel (radio et télévision).

Une convergence qui devient fusion

Aujourd’hui, les trois univers convergent chaque jour un peu plus les uns vers les autres. On trouve aujourd’hui des téléviseurs qui permettent la consultation d’Internet ou de visualiser des contenus vidéo sur Internet. On peut écouter la radio et regarder la télévision sur son ordinateur, voire sur un téléphone portable dit intelligent (smartphone en anglais) grâce à la connexion sans fil à Internet (Edge, 3G, WiFi…) via les sites des chaînes audiovisuelles, ou encore via les chaînes diffusées par le réseau ADSL (dites Web radios et Web TV).

Une convergence autant matérielle que fonctionnelle

Techniquement, les matériels fusionnent donc aussi. Nous citions ci-dessus les téléviseurs offrant une connexion Internet. Cela permet non seulement de regarder de la vidéo, mais plus largement de naviguer sur le Net depuis le téléviseur du salon.
Les téléphones intelligents se rapprochent des ordinateurs portables, notamment lorsque, s’agrandissant en taille d’écran, ils passent du statut de smartphone à celui de tablettes tactiles, concurrençant de plus en plus les ordinateurs portables et encore plus les ultra-portables. Certes, la fonction téléphone n’est pas l’essentiel d’une tablette tactile, mais cette tendance prévaut déjà sur les smartphones puisque une étude a récemment révélé que la fonction téléphone n’arrivait plus qu’au 7ème rang des applications utilisées sur un de ces téléphones dits intelligents.

Tout est dans tout…

De sorte que de plus en plus, on pourra tout faire avec tout matériel qui offrira toute la gamme des applications numériques.

Le livre, lui aussi se numérise autour de divers axes.
Tout d’abord, ce sont les biblothèques qui sont de plus en plus numérisées, du moins pour les ouvrages tombés dans le domaine public.
Ensuite, ce sont les nouveaux ouvrages qui sont désormais disponibles en version numérique.
C’est déjà le cas depuis au moins une décennie pour les ouvrages professionnels qui peuvent s’appuyer sur l’infrastructure informatique des entreprises. Ils jouent ainsi la carte du numérique pour offrir de nouvelles fonctionnalités aux ouvrages, notamment le confort des renvois sous forme de liens hypertextes.
C’est aussi le cas pour l’édition littéraire qui commence timidement à profiter des différents modèles de liseuses et autres e-books.

De sorte que bientôt, on aura au bout des doigts ou à bout de clic toute la production naguère sur papier avec tout le confort de recherche et de navigation que ne pouvait offrir nos bons vieux livres.

Il en est de même pour le monde de l’audiovisuel. Jamais on aura eu accès à autant de ressources audio et vidéo, payantes ou gratuites, disponibles en ligne et accessibles à tout moment grâce au réseau des réseaux. Les grandes chaînes offrent non seulement de la Vidéo à la demande (VOD, video on demand, pour les initiés) mais aussi des sites dits de "rattrapage" pour voir ou revoir une émission sur le Net dans des conditions de confort audio et visuel qui n’ont plus rien à envier aux vidéocassettes et autres DVD.

Impacts sociétaux et psychologiques

C’est un phénomène qui porte aussi des conséquences sociétales et psychologiques non négligeables, à commencer par le fait que si je peux écouter France-Info sur le WiFi de mon hôtel à l’autre bout du monde, j’ai l’impression de n’avoir pas quitté la France… ou si peu : le charme du dépaysement s’estompe et une fois de plus la planète se rétrécit, du moins dans notre mental.

Mais il y aura plus drôle à considérer. Bientôt, les plus jeunes d’entre nous n’auraont jamais connu qu’Internet et que les smartphones. Il faudra un énorme effort d’explication historique pour faire comprendre à nos enfants et petits-enfants l’environnement technique balbutiant que nous avons connu… L’histoire des techniques s’est grandement accélérée, au point qu’il devient difficile de suivre toutes ces nouveautés et convergences, surtout plus les moins versés dans les techniques informatiques. La notion de "fracture informatique" prend de plus en plus son sens.
Mais la conséquence inattendue est que sur une ou deux générations, les quinqua- et même les quadragénaires vont faire figure de dinosaures aux yeux des plus jeunes…

Phénomène passionnant, un des plus novateurs et vertigineux au point de vue social et sociétal, à suivre de près.

Compléments

Nous avons déjà évoqué ce phénomène de convergence des techniques, notamment dans les actualités suivantes :



Lien Permanent pour cet article : https://www.aveyo.fr/technologies-de-linformation-de-la-convergence-a-la-confusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>