«

»

Nov 04

Secrétariat juridique externalisé : une prestation originale





article issus de la syndication de flux à partir du site les infos-stratèges.


Secrétariat juridique externalisé : une prestation originale

"Vous dictez, nous saisissons"

Tel est est le slogan d’une de ces rares entreprises qui en France se sont développées sur un créneau original, pour ne pas dire "futé".
On sait le nombre de prestations et/ou produits qui se sont développés sur le manque de temps de nos contemporains. Il en est ainsi, dans la grande distribution, des plats préparés, des congelés, etc.
Dans le domaine des entreprises et plus spécialement du droit, secteur nécessitant un niveau de connaissances juridiques non négligeable, s’est ainsi développé ce concept de "dactylographie" — pour reprendre un terme presque tombé dans l’oubli — externalisée.

Un personnel toujours disponible disposition sans embauche interne

L’idée est simple, comme le souligne le slogan cité ci-dessus : Les juristes d’un cabinet saturé de travail et ne souhaitant pas recourir à de nouvelles embauches, vont pouvoir ainsi tout à loisir dicter leurs rapports, conclusions et autres requêtes ou mémoires sur leur dictaphone habituel, devenu numérique, comme tout le reste. Il suffit ensuite de télécharger le fichier audio sur un espace client confidentiel de la plateforme de la société prestataire et les personnels de frappe se chargent de saisir ces textes.

Des prestations qualifiées et rapides

Le premier intérêt est que ce personnel est formé au droit et très habitué aux formules courantes des documents de procédures qui peuvent pratiquement être élidées comme lorsqu’on dicte des documents pour sa propre secrétaire. La réactivité est impressionnante : quelques heures suffisent pour un aller-retour entre le ficher audio et le produit fini, c’est-à-dire le rapport, les conclusions, etc.

Quelques autres intérêts

Mais il est d’autres intérêts soulignés par la créatrice de la société Ainsinet, créée en 2004, Patricia Dalbigot : La confidentialité est absolue : les opératrices de saisie ne savent jamais pour qui elles travaillent, une interface "muette" étant garantie entre le client et la personne qui frappe ses textes. De sorte que, selon la créatrice, il est impossible de tomber sur des secrétaire bavardes, ou pire, désireuses de nuire au cabinet qui les a licenciées en divulguant des secrets professionnels, comme cela s’est hélas vu.

Voilà pourquoi l’activité de cette société est en expansion. L’un des autres arguments avancés par la directrice est une capacité de réactivité importante pour faire face à de grosses demandes grâce à unu grande flexibilité en matière de personnel.

La société Ainsinet a peu à peu diversifié ses activités auprès de toutes les professions libérales qui ont l’habitude de dicter leur prose : huissiers, notaires, médecins, experts…

En savoir plus : www.ainsinet.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>