«

»

Août 28

Imprimer ce Article

La guerre des tablettes





article issus de la syndication de flux à partir du site les infos-stratèges.


La guerre des tablettes

Comme on peut le constater à l’annonce de la récente forte condamnation de Samsung sur plainte d’Apple pour contrefaçon, la guerre économique fait rage autour des deux marchés en passe de dépasser le plus classique marché de l’informatique, celui des smartphones (téléphones dits intelligents) et des tablettes, ces hybrides à mi-chemin entre téléphone et ordinateur portables (voir notre actualité du 12 avril 2012).

Des mutations techniques…

L’émergence et l’accroissement considérable de ce marché participe de ce que nous observons depuis quelques années autour de l’intégration — ou de la convergence — des différentes technologies de l’information : aujourd’hui, l’informatique, Internet et l’univers de la radio et de la télévision sont presque totalement intégrés (voir ci-desous nos autres actualités consacrées à ce sujet). Il est ainsi possible de consulter Internet sur son téléviseur de salon, de recevoir la télévision ou la radio sur son ordinateur, ou sur son téléphone amélioré. La situation est donc mure pour voir émerger des matériels qui prennent en compte et profitent de ces mutations.
Les téléphones portables restant d’une taille modeste, limitant forcément la taille de l’écran — même si les derniers modèles de Samsung sont impressionnants —, apparaît naturellement cet objet qu’est la tablette, qui cumule les souplesses embarquées sur un téléphone à celle d’un ordinateur portable, sans en présenter la lourdeur et — détail plus important qu’on ne croirait — son manque d’étanchéité (plus de crainte à suivre une recette en vidéo dans sa cuisine : la tablette, étant compacte, résiste aux éclaboussures alimentaires).
  En plus de toutes ces qualités, la tablette vole au secours du livre numérique puisqu’elle fait aussi fonction de liseuse. De sorte que les marchés du livre numérique autant que celui des outils les plus variés pour tablettes s’épaulent l’un l’autre. Il se pourrait bien que dans la compétition entre les liseuses pures et restreintes à ce seul usage et les tablettes, par nature multifonctions, ces dernières remportent naturellement le combat, à nouveau au nom de la convergence des techniques et des outils.

… Aux mutations comportementales

Parallèlement, les comportements évoluent. De simple phénomène de mode et de snobisme technologique (il faut absolument avoir une tablette et être vu avec pour ne pas être has been, en français ringard…), les tablettes percent sur un marché plus utilitaire où elles remplacent en partie l’ordinateur portable, mais aussi répondent à des besoins spécifiques auxquels les anciens matériels, ordinateurs et téléphones, ne répondaient pas, telle la possibilité de les emporter sans risque un peu partout, de garder le contact avec le monde (internet, courriels, réseaux sociaux) sans avoir à transporter son PC portable, etc.

Un intérêt croissant dans les entreprises

Les entreprises viennent peu à peu à ces matériels dans la mesure où elles permettent à leurs personnels de rester en contact toujours et partout, représentent un coût moindre qu’un ordinateur portable pour des usages plus variés (voir nos actualités des 18 janvier et 2 février 2012  sur ce sujet).
Un marché en profonde évolution, à suivre donc, avec intérêt.

En savoir plus

Nous avons déjà évoqué ce phénomène de convergence des techniques, notamment dans les actualités suivantes :

À propos de la condamnation de Samsung à la demande d’Apple, voir notamment l’article du Parisien.fr : Daniel Rosenweg et Erwan Benezet : "Apple contre Samsung : les enjeux d’une bataille mondiale" publié le 26 août :
www.leparisien.fr/economie/apple-contre-samsung-les-enjeux-d-une-bataille-mondiale-26-08-2012-2137534.php



Lien Permanent pour cet article : https://www.aveyo.fr/la-guerre-des-tablettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>