«

»

Mai 22

Enquête sur l’accueil des lycéens dans les bibliothèques de l’enseignement supérieur






Enquête sur l’accueil des lycéens dans les bibliothèques de l’enseignement supérieur

Les lycéens constituent un public encore mal connu des bibliothèques de l’enseignement supérieur. Pourtant, leur accueil représente un enjeu réel, non seulement parce que leurs besoins méritent d’être identifiés avec précision, mais également parce qu’ils sont eux-mêmes de futurs étudiants pour qui la fréquentation de la bibliothèque constitue l’un des premiers contacts avec l’université et les services qu’elle propose.

L’association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU) a donc récemment mis en ligne son enquête consacrée à l’accueil des lycéens dans les bibliothèques de l’enseignement supérieur.

Comment cette enquête a-t-elle été réalisée ? En mai 2016, la commission Pédagogie et documentation de l’ADBU a adressé auprès de ses membres, un questionnaire d’enquête portant sur l’accueil des publics lycéens en bibliothèque. Parmi les 165 établissements ayant répondu à ce questionnaire, 141 accueillaient des lycéens d’une manière ou d’une autre. L’ensemble de ces établissements répondants constitue l’échantillon retenu et se situe dans toute la France, métropolitaine et ultramarine.

Les  données  recueillies ont été complétées par une série d’entretiens ciblés, réalisés auprès de personnes ayant fait état, dans leur réponse au questionnaire, de pratiques, d’initiatives, de démarches, de dispositifs ou de problèmes particuliers justifiant un examen plus approfondi.

Cette enquête apporte un certain nombre d’enseignements. Pour exemple, si l’éloignement n’empêche pas les lycéens de se rendre dans les bibliothèques, la proximité apparaît comme un critère essentiel.

Dans l’ensemble, les lycéens ne sont pas envisagés comme un public spécifique, mais comme des usagers parmi d’autres. Ils sont considérés présents à la bibliothèque tout au long de l’année dans 17% des situations, avec un fort pic fréquentation dans 52% des cas en fin d’année scolaire. Les lycéens n’expriment globalement aucun besoin spécifique et utilisent les espaces de travail.

Autre point très important. La communication à destination des lycéens est très ciblée, très institutionnelle et se trouve rarement déportée sur les réseaux sociaux. Elle se concentre sur les manifestations qui leur sont spécifiquement destinées.

Plus d’infos : http://adbu.fr/analyse-enquete-adbu-laccueil-des-lyceens-dans-les-bibliotheques-de-lenseignement-superieur/