«

»

Fév 25

Imprimer ce Article

Du nouveau sur Pascal et Francis





article issus de la syndication de flux à partir du site les infos-stratèges.


Du nouveau sur Pascal et Francis

Les deux grandes bases de données du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) réorientent leurs axes d’alimentation. Elles s’enrichissent ainsi de plus de 210 000 références bibliographiques.

Un partenariat ABES — INIST-CNRS

Fruit d’un partenariat de valorisation des données du catalogue collectif SUDOC (Système universitaire de documentation) conclu entre l’ABES (Agence bibliographique de l’enseignement supérieur) et l’INIST-CNRS (Institut de l’information scientifique et technique), la couverture scientifique des bases de données bibliographiques PASCAL et FRANCIS s’enrichit de plus de 210 000 références bibliographiques de soutenance issues du répertoire national des thèses depuis 2000 — accompagnées de leurs données de localisation.
En renforçant clairement leur positionnement international sur la diffusion de la recherche européenne, PASCAL et FRANCIS accroissent ainsi leur couverture historique de revues scientifiques par l’intégration de la littérature grise (thèses, rapports, comptes rendus de conférence).
Grâce à cet accord d’une durée initiale de 3 ans, plus de 1 000 nouvelles références de thèses fournies par l’ABES viendront ensuite enrichir mensuellement le contenu de PASCAL (17 millions de références depuis 1984, dont 180 000 thèses) et de FRANCIS (2,5 millions de références depuis 1972, dont 30 000 thèses).

Source : communiqué de presse en date du 18 février dernier (hélas non daté sur le site du CNRS…)

Parmi les plus anciennes bases de données françaises

Rappelons que Pascal et Francis sont les deux bases de données, l’une pour les sciences dites dures et l’autre pour les sciences humaines et sociales, nées en 1972, à l’origine comme la mutualisation des ressources documentaires repérées par les laboratoires et unités de recherche du CNRS ainsi que de la production interne des chercheurs. Elles remplaçaient alors les divers bulletins bibliographiques du CNRS, publiés sur papier, par sections de recherche.
Pascal et Francis réunies comptent aujourd’hui environ 20 millions de références bibliographiques.

Des bases professionnelles payantes

C’est pour nous l’occasion de rappeler — spécialement à l’intention des néophytes — que bien avant l’Internet ouvert et gratuit, et encore aujourd’hui parallèlement à celui-ci, il a existé et existe toujours des gisements d’information payants (en raison de leur haute valeur ajoutée) permettant l’accès, soit à des références bibliographiques — les seules information qu’on pouvait stocker à l’origine, vu les possibilités de stockage et la puissance des serveurs et logiciels —, soit des références accompagnées du texte intégral, lorsque les questions de droit d’auteur ou de copyright, selon les pays, peuvent être réglées.

En savoir plus

Accéder au site de l’INIST-CNRS : www.inist.fr
Présentation des bases du CNRS : www.inist.fr/spip.php?article21
Voir le site du SUDOC-ABES : www.sudoc.abes.fr



Lien Permanent pour cet article : https://www.aveyo.fr/du-nouveau-sur-pascal-et-francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>